Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘geek’

[c’est beau] Quand la Pharma adopte le Generative Design

On ne peut pas dire que la Pharma soit au top quand il s’agit d’adopter des modes d’expression et de communication novateurs.

Le laboratoire Actelion vient d’apporter la preuve du contraire en confiant au studio Onformative la refonte de son identité visuelle institutionnelle.

Onformative a fait appel au Generative Design pour créer une application générant des images parfaitement définies à partir d’images au graphisme hétérogène par définition (un cerveau humain, un visage, de l’ADN).

Le résultat est plutôt très joli.

Plus d’images ici.
Merci Tam Kien (:
Publicités

Stethoscope x headphone

Voici le stetheadphone, désigné par Antrepo, accessoire qui devrait faire fureur chez les médecins un peu geek et mac-addicts.

Il n’est pas précisé si ce casque pour iPhone est optimisé pour iStethoscope. A tester !

« Bicycle bicycle bicycle, I want to ride my bicycle bicycle bicycle »

Le département Electrical & Computer Engineering in Medicine de l’Université de Colombie Britannique a sorti le grand jeu pour faire la promo de son app iPhone d’oxymétrie Phone Oxymeter, à savoir une comédie musicale où s’entremêlent cascade sensationnelle, romance, suspense digne des meilleurs épisode d’Urgence et grandiloquence pop rock.

L’app Phone Oximeter, connectée à un dispositif de mesure usuel approuvé FDA, rend mobile le suivi de la saturation en oxygène de l’hémoglobine ainsi que le pouls et la respiration.

[via Medgadget]

(et oui, j’ai finalement retrouvé mes accès à l’admin de biogeekblog)

La joie des stats

Vous avez adoré ou détesté (rayer la mention inutile) les stats dans les bouquins écornés de la BU ou sur les power point ou polycopiés (rayer la mention inutiles) du prof à la Fac ?

Vous allez adorer les stats expliquées par Hans Rosling.

Voici quatre minutes extraites d’un documentaire récemment diffusé par la BBC simplement intitulé « The Joy of Stats ». Quatre minutes durant lesquelles sont mises en scène espérance de vie et niveau de revenu de 200 pays sur les 200 dernières années.

Cliquez, ça vaut le coup.

Hans Rosling est suédois (oui, oui, cet accent…), médecin, expert en santé publique et biostatistiques et il veut vous convaincre que les statistiques sont tout sauf ennuyeuses dans ce documentaire de la BBC.

Hans Rosling est aussi fondateur de Gapminder, une fondation qui a développé la technologie de visualisation de données Trendalyzer sur laquelle Google a fait main basse en 2007.

Sur le site Gapminder, interagissez avec le même set de données que celui de la vidéo plus haut.

Alors, sympa les stats non ?

[Un billet qui n’aurait pas été possible sans Audrey, curatrice du topic datavisualisation sur Scoop.it !]

De la beauté dans les données…

Bon OK, ce speech TED de David McCandless date d’il y a un mois (un siècle sur internet), mais il vaut le coup d’oeil si vous avez 20 minutes devant vous et envie d’en savoir plus sur l’art (et la beauté) de la data visualization, avec de jolis exemples dans le domaine de la santé.

J’aime beaucoup …

« It feels like we’re all suffering from information overload or data glut. And the good news is there might be an easy solution to that, and that’s using our eyes more. So, visualizing information, so that we can see the patterns and connections that matter and then designing that information so it makes more sense, or it tells a story, or allows us to focus only on the information that’s important. Failing that, visualized information can just look really cool. »

Nature : de plain pied dans le digital

Nature, le groupe de presse scientifique britannique dont la première revue éponyme fut lancée en 1869 annonce aujourd’hui un lifting radical de toutes ces publications avec une forte orientation vers le digital, déjà amorcée depuis quelques années.

Avec la multiplication des façons d’accéder à l’information scientifique, notamment via le web, Nature propose dorénavant une palette d’outils adaptés aux besoins des ses lecteurs.

Outre une version papier dont la mise en page est revue et qui fait large place aux infographies et illustrations, ce sont les contenus digitaux qui se multiplient : site web, édition digitale, applications mobiles, podcasts, blogs, réseau social (mais aussi Twitter et Facebook)… Tout y passe, on est dans le 360, digital au moins.

Philip Campbell, le rédac chef, se fend d’un billet sur le blog Nautilus pour expliquer toute la démarche.

J’étais dans une ancienne vie abonné et lecteur assidu de Nature Reviews Drug Discovery, mensuel passionnant sur la pharmacologie et la R&D des médicaments, qui n’a malheureusement pas encore bénéficié de son lifting digital.
En espérant que cela soit le cas prochainement avec une chouette édition iPad, Philip si tu m’entend, je suis prêt à afficher ici une belle bannière contre un abonnnement ;)