Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘tendances’

[infographie] Votre vie digitale, aujourd’hui et demain

Mobilité, vidéo, cloud computing, réseaux sociaux… Voici une chouette infographie qui présente 15 tendances 2010 du web, et les mêmes projetées à l’horizon 2015.

La santé dans tout ça ?

C’est la « santé mobile » ou m-Health qui devrait bénéficier des évolutions des usages et de technologies puisque la projection 2015 prévoit que les applications dédiées santé seront présentes sur 500 millions de terminaux mobiles (smartphones, tablettes…). Tendance finalement peu étonnante car au même horizon 2015, l’accès mobile au web aura surpassé l’accès depuis le PC de bureau.

Digital Life: Today & Tomorrow from Neo Labels on Vimeo.

[Source : digitallife.neolabels.com]

Fifty states, how many stats ?

Data visualization encore et toujours : comment visualiser les montagnes de données produites dans les 50 états américains sur de nombreux indicateurs de  santé publique tels que mortalité infantile, accidents du travail, prévalence des maladies chroniques, la couverture vaccinale… ?

biogeekblog, life sciences 2.0, statehealthstatsL’American Public Health Association (APHA) a trouvé une solution élégante pour publier ses America’s Health Rankings (twitter, facebook) sous forme de cartes interactives sur le site State HealthStats.

biogeekblog, life sciences 2.0, statehealthstatsbiogeekblog, life sciences 2.0, statehealthstats

On accède ainsi à des données acquises sur une période de 20 ans, sur une quarantaine d’indicateurs, de manière didactique et intuitive. Des comparaisons entre états sont possibles. L’objectif de l’APHA en rendant ces données accessibles et bien sûr de faire prendre conscience des actions à développer pour améliorer la santé publique, dans le contexte d’une réforme du système de santé toujours d’actualité.

J’espère que Julie appréciera ;)

What the F**K is social media NOW ?

Presque un an après, tout plein de nouveaux éléments pour répondre à la question que tout le monde se pose (?)…

La part de la santé sur le web en janvier 2010

La santé sur le web a représenté 1% du trafic mondial en janvier 2010, d’après une analyse de la BBC.

La BBC propose en effet une représentation du trafic web mondial en janvier 2010 et présente le top 100 des sites les plus visités, à partir de données Nielsen pour la Grande Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Suise le Brésil, les Etats Unis et l’Australie.

Les données sources Nielsen sont accessible dans ce fichier excel.

Sur les 100 premiers sites visités en janvier, on décompte plus de 4,7 milliards de visites uniques et plus de 43 milliards de visites totales !

La santé dans ce top 100 est représentée par 2 sites, EverydayHealth et WebMD, qui totalisent 1% des visites uniques en janvier 2010, soit 47 millions de visites uniques.

Ce classement étant basé sur une catégorie unique par site (« santé » pour webMD, « réseau social » pour twitter), on peut imaginer que la santé est un sujet représentant largement plus de trafic sur le web (via les moteurs de recherche, les discussions dans les réseaux sociaux…), néanmoins ce top 100 montre la dynamique du web, d’abord comme outil de recherche, puis comme source d’information et comme lieu d’échanges commerciaux, les échanges « sociaux » entre internautes ne représentant que la cinquième utilisation du web au niveau mondial.

Intéressante également, l’évolution depuis 1998 de la démographie web mondiale.

Santé, biotech : qui innove en 2010 ?

Fast Company vient de publier son top des 50 entreprises les plus innovantes de ce début 2010.

Speed

Deux catégories ont retenu mon attention, Health Care et Biotech, et voici une lecture synthétique de ce que l’on peut en retenir :

Côté santé, plusieurs tendances se dessinent :

  • Le développement des dossiers médicaux électroniques (EMR) : Athenahealth (#3 santé #43 global) et son EMR en ligne pour diminuer la paperasse au cabinet médical, ou la HMO Kaiser Permanente (#5 santé) qui travaille avec le département des Vétérans US pour développer les échanges de données médicales et l’interopérabilité des systèmes. GE est également dans la course,
  • Le succès confirmé du modèle de réseau social en santé, tant pour les patients, avec PatientsLikeMe (#2 santé #23 global) ou que pour les professionnels, avec Sermo (#4 santé),
  • Les applications basées sur le web pour répondre à de nouvelles attentes des patients, AmericanWell (#10 santé) et la consultation médicale en ligne, ou encore à nouveau Athenahealth qui s’adresse aux médecins,
  • Des innovations « en dur » : les dispositifs ultra-portables (échographie, ECG…) pour GE (#1 santé #19 global), la robotique médicale pour Intuitive Surgical (#7 santé), les implants rétiniens pour Second Sight (#9 santé),
  • Et encore, l’éducation thérapeutique le coaching personnalisé dans les maladies chroniques pour la chaîne de pharmacies Walgreen (#6 santé) ou les solutions de médecine à distance en zone rurale pour Cisco System (#8 santé #17 global).

En biotech, 8 entreprises parmi les 10 classées le sont avec des applications pour la santé :

  • Les vaccins et particulièrement de nouvelles techniques de production industrielle pour Novartis (#1 biotech, #8 global) et Novavax (#9 biotech), mais aussi les médicaments issus des biotech, que sont anticorps monoclonaux et protéines recombinantes pour Roche/Genentech (#4 biotech) et Regeneron Pharmaceuticals (#10 biotech)
  • La médecine régénératrice basée sur les propriétés des cellules souches pour Cytori Therapeutics (#3 biotech) et Osiris Therapeutics (#6 biotech),
  • Les applications issues de la connaissance du génome et du développement des -omics (voir mon post récent à ce sujet) : médicament développé sur une hypothèse génétique pour Human Genome Sciences (#5 biotech),
  • Enfin, la stratégie de Biogen Idec (#5 biotech), que l’on aurait pu retrouver également dans la catégorie Health Care, qui développe des programmes d’accompagnement des patients traités par son médicament phare contre la sclérose en plaques.

Il faut noter que Biotech et Health Care sont distingués par Fast Company, peut être de manière délibérée pour faire rentrer plus d’entreprises dans les différents top ? ce qui signifierait, et confirmerait que biotech et santé sont des secteurs étroitement liés et porteurs d’innovation !

Même si la majorité des entreprises citées et classées est nord-américaine – quelques acteurs européens sont présents en bonne place dans la catégorie biotech – Fast Company propose des focus régionaux sur l’Inde et sur la Chine.

Et l’entreprise la plus innovante pour Fast Company en ce début d’année 2010 ? 15 millions de Français en sont « client » ou l’ont au moins utilisé une fois, vous voyez de qui je veux parler ?

[photo : tubes / flickr]

La recherche clinique et les Français : du positif et plus d’information demandée

En 2008, 8% de la recherche clinique internationale était conduite en France, si on compte les patients participants à des essais cliniques (source Leem).

Plus récemment, 46 % des Français se disent prêts à participer à un essai clinique, c’est ce qu’un sondage commandé par l’Institut Lilly à l’IFOP, conduit fin 2009 et début 2010 a montré, sondage qui portait sur l’image et les connaissances de la recherche clinique du point de vue des Français.

Dans ce sondage, dont les résultats et l’analyse sont accessibles sur le site web « la recherche clinique et vous« , plusieurs tendances à noter :

–  Les Français ont généralement une image positive de la recherche clinique et de son utilité : pour 94 % des interviewés, les essais cliniques sont indispensables pour garantir la fiabilité des médicaments, 90 % considèrent que les essais cliniques constituent une véritable chance pour les patients de bénéficier de traitements innovants et 74 % considèrent que leur mise en œuvre est sûre, car bien encadrée.

– Certains aspects de la recherche clinique sont cependant peu ou mal connus des Français :

  • les modalités des essais cliniques : 68 % estiment que la recherche clinique concerne autant les animaux que les être humains. A peine 23 % estiment à juste titre que les essais cliniques ne concernent exclusivement que les êtres humains. De plus 70 % des Français déclarent que les essais cliniques sur les enfants et les adolescents sont interdits, alors que ce n’est pas le cas.
  • leur durée : seuls 22 % des interviewés estiment avec exactitude la durée effective du processus, soit environ une dizaine d’années.
  • ou encore leur financement : une courte majorité (53 %) pense que la recherche clinique est majoritairement financée par des fonds privés.

– Du côté des priorités à donner à la recherche et aux essais cliniques, les Français plébiscitent le cancer, puis le sida, la maladie d’Alzheimer et ensuite les maladies rares.

– Concernant l’information sur la recherche clinique les Français sont demandeurs, sur les risques associés à la participation aux essais en particulier : Ils sont 72 % à penser que les essais cliniques devraient faire l’objet de campagnes de sensibilisation et considèrent, pour 73 % d’entre eux, que le sujet n°1 à aborder, pour améliorer la connaissance du grand public sur les essais cliniques, est celui des risques encourus par les patients.

Dans le détail, le médecin traitant est la personne privilégiée par les Français pour la recherche d’informations ou pour l’orientation vers un essai clinique (en priorité pour 59% des personnes interrogées), et le web prend la seconde place comme source d’information (pour 11% des personnes interrogées comme la source prioritaire et pour 26% cité comme une source parmi d’autres). Paradoxalement, le pharmacien n’est cité que par 2% des répondants comme l’interlocuteur prioritaire.

Cette mise en avant du web est une information intéressante à mon sens et en lien avec l’utilité des outils web pour faciliter la participation aux essais cliniques. Je me suis déjà intéressé plusieurs fois à ces outils, notamment avec les exemples d’utilisation de twitter ou de sites web visant spécifiquement à recruter des patients. Mais il reste fort à faire grâce web pour bien informer sur la recherche – à l’image de l’initiative récente de l’ARC de mise en relation des chercheurs avec les citoyens – et sensibiliser au mieux les Français à l’utilité de participer à la recherche clinique.

———-

[Illustrations extraites de la brochure « recherche clinique où en est on ? » disponibles sur  larecherchecliniqueetvous.com]