Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘ADN’

génétique en ligne, une web industrie en plein essor

La génétique en ligne, composante de la médecine personnalisée, se développe aux USA, après 23andme, DecodeMe, DNAdirect…, Wired signale le lancement des services de Navigenics, avec une approche présentée comme plus médicale que celle des concurrents.
Le principe reste le même, sur la base d’un échantillon de quelques cellules transmises par l’utilisateur, une analyse du génome est effectuée avec identification de marqueurs génétiques (SNP’s) pour lesquels une association possible avec une maladies a été publiée (18 sont pour le moment testées par Navigenics).
L’utilisateur accède ensuite par le web à ses données et à des conseils liés aux résultats (hygiène de vie, prévention, prise en charge médicale…).
Navigenics, avec la multiplication des études sur les marqueurs génétiques, anticipe la mise en évidence de plus en plus d’associations entre ces marqueurs et les maladies et devrait donc agrandir rapidement son panel de maladies couvertes.

La conclusion de l’article de Wired, à vérifier dans les prochaines années (mois ?) :

Yesterday personal genomics was an oddity. Today, it’s an industry.

Publicités

23andme (and me, and me, and me…)

23anme.jpg

0n a beaucoup parlé de 23andme.com en 2007, je pense qu’on continuera à beaucoup en parler en 2008.

23andme.com est le lien parfait entre les monde du web – accès à un service innovant en ligne, partage de données – et le monde de la bio – accès grand public à l’information génétique.
D’autres sociétés proposent des services similaires, le buzz sur 23andme.com est essentiellement lié à ses liens avec google.

Pour résumer, 23andme.com propose contre environ 1000$ de vous « aider à lire et à comprendre votre ADN » c’est à dire à repérer dans votre patrimoine génétique, les variations de celui-ci dont on sait qu’elles sont associées à la survenue de telle ou telle maladie.

Plusieurs annonces montrent ces jours ci le dynamisme de la société : extension du service à l’Europe et au Canada, ventes bien au dessus des prévisions, et coup de pub ultime : 1000 kits offerts aux participants à Davos 2008.

Sur l’air d’on est jamais mieux bloggué que par soi même l’équipe de 23andme a également ouvert son blog corporate the spittoone et diffuse en particulier dans sa catégorie SNPwatch les résultats – maintenant quasiment quotidiens – d’études de relation entre un génotype et une prédisposition à une maladie.

Seul déception (toute relative) pour la société : avoir raté tout récemment le crunchy (crunchie?) de la meilleure start up « grand public » 2007 !

Malgré tout la question éthique se pose : comment vous comporterez vous une fois informé que vous êtes disposé(e) à tel ou tel mal incurable (ou pas) ? Pour certain 23andme.com profite d’un flou juridique que les parlementaires américains pourraient bien faire disparaître à terme.