Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘marketing’

Enfin un traitement contre l’O.H.P.!

Etes vous sujet à d’Incroyables Sensations de Faim (ISF ou OHP en anglais pour Overwhelming Hunger Pangs) ?

Elmyr, une forme de traitement révolutionnaire des ISF, pourrait bien être la solution si c’est le cas.

C’est en tout cas la promesse de ce spot publicitaire et quand on voit la mine réjouie de Brent, force est de constater que nous vient l’envie de pousser la porte d’Elmyr de courir à l’officine du coin pour tester ce produit miracle.

… Bien sûr il s’agit là d’une parodie qui joue avec les codes du marketing pharmaceutique et Elmyr n’est malheureusement pas, et ne sera jamais disponible chez votre pharmacien préféré, puisqu’il s’agit d’un restaurant expert en burritos situé à Atlanta.

Pour l’anecdote, le sympathique patient tatoué, Brent Hinds, est dans la vraie vie leader du groupe rock Mastodon, dont le répertoire s’étend d’ « early raw sludge riffs«  à des « later psychedelic multi-layered songs » comme nous l’apprend la bio wikipedia du groupe.

Mastodon est à écouter en suivant ce lien spotify pour les plus téméraires ;)

Publicités

DSACDAD, Dr. House : précisions :)

En complément de ma note d’hier 1er avril, quelques précisions pour vous rassurer : je ne suis pas atteint de DSACDAD et l’Havidol est une oeuvre parodique, plutôt très réussie, de l’artiste australienne Justine Cooper, inspirée du marketing pharmaceutique en mode direct to consumer.

A propos de Dr. House, si la publication sur les travers éthiques des séries médicales est bien réelle, le recours à Novoseek par le comédien pour préparer ses rôles ne l’était pas mais était une pure blague de 1er avril de Novoseek que j’ai volontiers relayé ;-)

Et toujours à propos de poisson d’avril je signale cet excellent article info / intox publié hier par le Monde, où il est encore question de médicament !

(L’illustration sur les bienfaits de l’huile de foie de morue, 1er avril oblige, vient de chez CremeDeMorue)

iPhone et applications médicales : de belles perspectives

Très bon article de Advertising Age sur le potentiel des smart-phones, et principalement de l’iPhone, en terme d’utilisations et d’applications médicales.
On y apprend que les applications médicales disponibles pour iPhone sont la troisième catégorie la plus dynamique en terme de croissance après les jeux et les applications pour le voyage.
On en dénombre déjà 500 différentes dédiées à la médecine, utiles aux patients, aux étudiants ou aux médecins, qui peuvent être de simple supports au quotidien (répertoire des normales biologiques, calcul de doses, carnets de suivi de traitement…) ou des dispositifs plus élaborés où l’iPhone devient une interface de lecture couplée à un dispositif externe de mesure.

Un exemple signalé dans les commentaires dans le domaine du diabète est le système LifeCase & LifeApp, qui a remporté le prix innovation design 2009 du blog diabetesmine.com tout récemment.
Ce système « 3 en 1 » au stade du prototype combine lecture de la glycémie, adaptation de la dose d’insuline et carnet de suivi, avec un dispositif et une interface unique.
Le tout est expliqué dans cette vidéo…

Deux autres aspects intéressants discutés dans cet article : l’utilisation de l’iPhone par l’industrie pharmaceutique comme lien avec les patients et les prescripteurs, domaine dans lequel les potentiels d’accompagnement des traitements sont évidents et en corollaire la question de l’accompagnement réglementaire de ses évolutions, où quand l’iphone n’est plus un simple téléphone et devient un dispositif médical à part entière.

[Merci à Delphine de m’avoir signalé cet article]

to be or not to be (social) ?

TargetRX.com : « simple » prestataire d’études de marché pour l’industrie pharmaceutique ou réseau social pour les médecins US ?

C’est la question posée dans cet article de mashable.com.

Je penche de mon côté pour la première option.

J’adhère par contre entièrement à la conclusion :

Still, overall, it’s interesting to see social networking concepts taking over in other industries as the norm, rather than the just a plaything for the kids.

(anti)marketing viral

[via BMJ.com]

Alors que l’industrie pharmaceutique reste encore prudente dans l’utilisation du web2.0 (tendance à suivre ici), Consumers International (re)sort la campagne markertingoverdose.org – et sa panoplie d’outils web2.0 : blog, videos youtube – et attaque la promotion grand public de médicaments soumis à prescription par l’industrie pharmaceutique (autorisée aux USA, interdite en Europe).

Cette campagne exploite le concept de disease mongering, qui a déjà fait l’objet d’une démarche identique, à vocation artistique, avec le lancement du faux médicament Havidol en 2007.

A noter la conclusion de l’article de Bob Burton dans le BMJ sur la propagation « virale » de l’info en utilisant YouTube :

Although the series of films, which were released in early February, have garnered only a few thousand views to date on YouTube, links to them are proliferating rapidly across the internet.
Their presence on YouTube dramatically boosts their potential long term audience, in comparison with the larger, short term audiences of most conventional news reports. The original launch of Strivor took off beyond its creators’ wildest expectations, to the extent that straight faced references to it proliferated on websites, and doctors wanted to prescribe the pills.