Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘navigenics’

4 sociétés de génétique en ligne passées au crible

Helix Health, une société de conseil en génétique et médecine personnalisée, passe en revue sur son site web quatre sociétés pionnières de la génétique en ligne : 23andMe, Navigenics, deCODE & Knome.

On retiendra qu’en terme de technologie, 23andMe, Navigenics, deCODE proposent des prestations plus ou moins équivalentes.

De son côté, Knome se situe sur un créneau à part : là où les trois autres proposent du génotypage basé sur l’identification des SNP’s, Knome annonce le séquençage complet du génome, avec un coût de prestation annoncé à 350.000$ ! (Knome recherche 20 beta testeurs d’ailleurs).

Une des questions à se poser une fois les résultats disponibles est « et maintenant que faire de ces données ? ».
Les approches divergent également sur ce point : Navigenics et Knome proposent les services d’un généticien pour aider l’utilisateur à interpréter et tirer les conséquences des résultats, tandis que 23andme et deCODE ne fournissent pas plus de conseil au final.

Des comparaisons bien utiles pour se faire sa propre idée sur cette industrie émergente.

Posts précédents sur le même sujet :

Crédit photo : sequence, originally uploaded by freakpower.

génétique en ligne, une web industrie en plein essor

La génétique en ligne, composante de la médecine personnalisée, se développe aux USA, après 23andme, DecodeMe, DNAdirect…, Wired signale le lancement des services de Navigenics, avec une approche présentée comme plus médicale que celle des concurrents.
Le principe reste le même, sur la base d’un échantillon de quelques cellules transmises par l’utilisateur, une analyse du génome est effectuée avec identification de marqueurs génétiques (SNP’s) pour lesquels une association possible avec une maladies a été publiée (18 sont pour le moment testées par Navigenics).
L’utilisateur accède ensuite par le web à ses données et à des conseils liés aux résultats (hygiène de vie, prévention, prise en charge médicale…).
Navigenics, avec la multiplication des études sur les marqueurs génétiques, anticipe la mise en évidence de plus en plus d’associations entre ces marqueurs et les maladies et devrait donc agrandir rapidement son panel de maladies couvertes.

La conclusion de l’article de Wired, à vérifier dans les prochaines années (mois ?) :

Yesterday personal genomics was an oddity. Today, it’s an industry.