Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘réseau social’

pharmQD, le facebook du pharmacien

Les médecins US avaient sermo.com, les pharmaciens ont désormais pharmQD.com.

logopharmqdThe mission of PharmQD is to create an online pharmacy community where members can network socially and professionally to achieve their individual goals and promote advances in pharmacy practice.

Communication et éducation, recrutement, formation continue, partage d’expérience mais aussi information patients, sont au programme de ce réseau social destinés aux pharmaciens nord-américains, doté de l’arsenal « 2.0 » classique : profil, réseau d’amis, bookmarks, blogs…

Il n’y a pas d’équivalent en France à ma connaissance, mis à par santelog, plate-forme sur laquelle je suis inscrit mais qui j’avoue ne me convainc pas au point d’y être actif régulièrement comme sur twitter ou LinkedIn.

Lecteurs pharmaciens, seriez vous demandeur et acteur d’un facebook du pharmacien à la française ?


Publicités

doc2doc : le BMJ fait dans le (réseau) social

En ouverture du BMJ du 9 mai – consacré à ce virus dont on parle pas mal en ce moment – une pleine page qui invite à rejoindre doc2doc, la *nouvelle* communauté en ligne de la maison d’édition médicale britannique BMJ Group.

logo-doc2doc-on

Au menu de ce réseau qui promet de connecter les médecins à travers le monde, les ingrédients classiques du web 2.0 : création et partage de profils persos, forums de discussion, plate-forme de blogs.

doc2doc500

L’interface est sobre et claire, une mine d’information est accessible dans les forums et blogs, certains forums de pratique médicale étant réservés aux seuls praticiens authentifiés. La caution BMJ donne à mon sens une certaine crédibilité à cette plate-forme qui pourrait présenter une alternative européenne intéressante à sermo.com le réseau de référence (pour l’instant) réservée aux seuls médecins US.

crowdsourcing + patient-empowerment : un exemple concret par CureTogether.com

vheroes-book-coverJ’ai reçu aujourd’hui un DM d’Alexandra @accarmichael sur twitter.

Alexandra me signale la publication de « Vulvodynia Heroes« , un livre écrit à 2 fois 191 mains, ou tapé plutôt, puisque les auteurs sont tous toutes membres du portail CureTogether.org, réseau social de patients qui se rassemblent pour partager leurs expériences et faire avancer les traitements.

Parfait exemple du concept de crowdsourcing ou de génération de contenu partagé par un groupe d’utilisateurs, autour d’une thématique spécifique, ici une pathologie féminine assez peu médiatisée.

Exemple aussi de patient empowerment, ou comment les patients deviennent réellement partie-prenantes de leur maladie, de l’acquisition de connaissances nouvelles et de sa prise en charge.

Pour en revenir à « Vulvodynia Heroes » :

What’s Inside?

 190 women share stories, symptoms, and triggers
 Surprising data on co-morbid conditions*
 Detailed comments on treatments by real patients

All proceeds from Vulvodynia Heroes go to fund the vulvodynia data community at CureTogether.org

Je ne doute pas que cet ouvrage cette cohorte intéressera certainement les structures de recherche, publiques ou privées, actives en santé féminine.

 

* voir le post à ce sujet sur le blog de CureTogether.org.

labmeeting, un (autre) réseau social pour les chercheurs

Le monde de la recherche biomédicale peut certainement bénéficier de l’apport des média et outils sociaux.
Plusieurs réseaux sociaux dédiés existent déjà.

C’est sous l’angle du partage des publications scientifiques, via scribd, que LabMeeting.com met en réseau les chercheurs et étudiants des universités US accréditées (e-mail académique requis pour l’inscription avec extension .edu).

Techcrunch passe en revue Labmeeting.com et indique que le business model pourrait évoluer vers une rémunération sur la base d’un accès payant pour le secteur privé pharma et biotech, secteur qui a tout intérêt à suivre de prêt les réseaux où se rassemblent de potentiels partenaires pour la R&D biomédicale.

to be or not to be (social) ?

TargetRX.com : « simple » prestataire d’études de marché pour l’industrie pharmaceutique ou réseau social pour les médecins US ?

C’est la question posée dans cet article de mashable.com.

Je penche de mon côté pour la première option.

J’adhère par contre entièrement à la conclusion :

Still, overall, it’s interesting to see social networking concepts taking over in other industries as the norm, rather than the just a plaything for the kids.